Brignais.com Brignais.com
Ville de Brignais
-

Zéro phyto : le service Espaces verts innove


En mars 2015, la municipalité s’est engagée à ne plus utiliser de produits phytosanitaires d’ici le 1er janvier 2017 avec la signature de la Charte zéro phyto. Depuis, le service espaces verts (SEV) s’adapte grâce à des méthodes alternatives.



Lâcher d'Aphidius dans la serre municipale.
Lâcher d'Aphidius dans la serre municipale.
Le service espace verts n’en finit plus de tester de nouvelles techniques. Dans la serre municipale, les agents du SEV ont procédé à un lâcher d’Aphidius et de Chrysope. Ces insectes auxiliaires permettent de lutter contre les pucerons en les éliminant.

Le chrysope
Ses larves sont de grandes prédatrices d'insectes. Elles attaquent non seulement les pucerons, mais également les cochenilles farineuses, les acariens. Durant leurs vies larvaires (environ 1 mois), les chrysopes consommeront approximativement une centaine de proies. Les adultes ne se nourrissent que de substances sucrées mais elles permettront de générer des générations successives importantes. En effet, les femelles peuvent pondre jusqu'à 1000 œufs au cours de leur vie (9 mois).

L'Aphidius
La femelle Aphidius pond ses œufs dans le puceron. L’œuf se développe à l’intérieur du puceron. Une dizaine de jours après le parasitisme, la larve d’Aphidius fixe le puceron sur la feuille et tisse un cocon dans le puceron pour former une momie.

Les autres methodes alternatives

Des panneaux explicatives ont été installés aux pieds d'arbres ou massifs traités sans phyto.
Des panneaux explicatives ont été installés aux pieds d'arbres ou massifs traités sans phyto.
Sur les boulevards André-Lassagne et Schweighouse et rue Paul-Bovier-Lapierre, les pieds d’arbres sont, depuis peu, végétalisés. Des plantes vivaces y ont été plantées et permettront, à terme, la non-prolifération des mauvaises herbes. « Nous allons continuer sur les zones périphériques de Brignais », explique Éric Jullien, responsable du service espaces verts de la Ville.

En centre-ville, les équipes municipales ont testé une autre technique alternative : les prairies fleuries. Ainsi, des plantes annuelles et vivaces ont été semées l'année dernière aux pieds des arbres de la rue de Verdun et de la rue des Ronzières.

Des méthodes qui s’ajoutent au désherbage manuel (rotofil, brûlage au gaz, binette), déjà pratiqué depuis plusieurs mois.

Plan de désherbage communal

Autant d’actions qui rentrent dans le cadre du plan de désherbage communal, mis en place avec le SMAGGA (Syndicat de mise en valeur, d'aménagement et de gestion du bassin versant du Garon). L’objectif, identifier les zones à désherber en fonction des risques (par exemple présence d’un cours d’eau ou d’un caniveau), de réfléchir aux objectifs de désherbage par secteur et par type de revêtement, et de faire évoluer les pratiques.
« Zéro phyto », c’est donc pour bientôt !

21/04/2016
Lu 213 fois











Partager ce site