Brignais.com Brignais.com
Ville de Brignais
-

Sin Tiempo : Portrait d'un talent prometteur


Paco Del Rosso, alias Sin Tiempo, est un musicien, chanteur, compositeur électro plein d’avenir. Pourquoi s’en réjouir ? Parce qu’il est Brignairot !
Il sera sur la scène du Briscope le 13 mai.



A 23 ans, son diplôme du Conservatoire en poche depuis juin 2015, Paco Del Rosso connaît une ascension fulgurante dans le monde de la musique électronique sous le nom de Sin Tiempo.

Une enfance brignairote
C’est à Brignais, au 203 puis au 206 de la rue Général de Gaulle, que Paco Del Rosso grandit. Il fréquente la maternelle A. Lassagne, l’école primaire J. Moulin et le collège J. Zay. A l’Ecole de musique, il s’initie à la batterie de 7 à 11 ans, puis à la guitare jusqu’à 15 ans. Il joue ensuite dans des groupes de rock avec des amis brignairots.

L’électro au Conservatoire
Après son bac au lycée Descartes et une incursion en fac de maths-physique, il bifurque vers le Conservatoire de Lyon pour se consacrer aux musiques actuelles pendant 5 ans. Il travaille d’abord sur la musique pop, puis dans le cadre d’un cursus diplômant, il se consacre à un projet solo purement électro qui donne naissance à Sin Tiempo.
Initialement tourné vers la musique et la composition, il prend des cours de chant pendant un an parce qu’il lui semble naturel de glisser sa voix dans les plis de ses rythmiques.

Un univers singulier et intemporel
Quand on lui demande de définir sa musique, l’artiste répond qu’il fait « une musique pop à partir d’éléments électro assez sombres ». On y retrouve l’influence de Nicolas Jaar, Radiohead ou encore Björk.
C’est lui qui écrit les paroles de ses chansons en anglais. « Tout est très personnel, mais tourné de façon à ce que chacun puisse s’identifier aux situations et émotions que je décris. »

La machine en marche
Travaillé en collaboration avec son manager également originaire de Brignais, son premier EP* « Blue » sort en mars 2015. A partir de là, tout s’enchaîne : finaliste du concours Inrocks Lab, il se produit sur scène avec son clavier, son contrôleur et sa voix puissante, à Lyon (Transbordeur, Sucre, Marché gare, Epicerie moderne, Sonic, Lavoir public), à Paris (Gaîté lyrique, Trianon, Point éphémère, International, Flèche d’or), dans des Festivals (Nouvelle voix en Beaujolais, Transmusicales de Rennes, Fiesta des Suds à Marseille) et aux Inouïs du Printemps de Bourges 2016.

Un deuxième EP
Enregistré dans un studio à Brignais et mixé par un ingénieur du son berlinois, son deuxième EP « Immanence » est lancé à Lyon en novembre, sous son propre label Tølva - « Machine » en islandais.
« J’avais plein d’idées, plein de bases de sons. J’ai tout finalisé pendant les 10 jours d’enregistrement pour que les quatre morceaux diffusent une même énergie ».
Admirateur de Debussy qu’il considère comme « futuriste à son époque et moderne aujourd’hui », Paco Del Rosso compte bien passer sa vie à jouer sa musique sur scène et en studio… ad libitum.

05/05/2016
Lu 734 fois











Partager ce site