Brignais.com Brignais.com
Ville de Brignais
-

Savoir-vivre ensemble


Face aux manquements répétés, quelques règles tenant au respect des espaces publics et du voisinage méritent d’être rappelées.



Savoir-vivre ensemble
Pour le bien de tous, la collectivité a mis en place des règles simples visant à organiser la vie quotidienne de nos concitoyens.
Des règles qui ne sont pas toujours respectées, comme le déplore Marie-Thérèse Maucour, Conseillère municipale déléguée au Cadre de vie. « Ce sont des règles simples, des règles de savoir-vivre, qui concernent pour certaines l’usage de l’espace public, comme celles relatives au stationnement, à la propreté, aux déjections canines… D’autres ont trait aux pratiques qui se déroulent dans une sphère plus privée mais qui ont des incidences directes sur le voisinage, comme celles relatives aux feux de végétaux ou celles concernant la tonte des pelouses et l’usage d’engins bruyants. En la matière, la Ville ne peut pallier tous les manquements et les comportements irrespectueux. Il nous faut pouvoir compter sur la responsabilité, le civisme et la bonne volonté de chacun, pour le bien de tous », affirme l’élue.

Feux, tonte, bruit, crottes
Rappelons ainsi que les feux ne sont autorisés que le matin (avant 13 h) du lundi au samedi. Concernant l’usage d’outils ou d’appareils susceptibles de causer une gêne au voisinage en raison de leur intensité sonore (tondeuse, tronçonneuse, perceuse, appareils à musique), ceux-ci sont permis uniquement les jours ouvrables de 8 h 30 à 12 h et de 14 h 30 à 19 h 30, les samedis de 10 h à 12 h et de 15 h à 19 h et les dimanches et jours fériés de 10 h à 12 h.

Enfin, concernant les déjections de nos « amis » à quatre pattes, il convient de rappeler les maîtres à leurs obligations : ils se doivent de ramasser les déjections sur la voie publique de leur animal sous peine d’amende. « Celle-ci, en tant que contravention de 3e classe, peut aller de 35 à 450 €. Si la pédagogie et la sensibilisation ne suffisent pas et qu’il faut user de sanctions, en 2012, nous le ferons ! », annonce Martine Ribeyre, Adjointe à la prévention et à la sécurité.

09/01/2012
Lu 1887 fois











Partager ce site