Brignais.com Brignais.com
Ville de Brignais










-

Parrainage et villes amies



> PARRAINAGE

Parrainage et villes amies
  • Schweighouse (Alsace - France)

Hôtel de ville
68520 Schweighouse
Tél : 03 89 48 70 05
Maire : Bruno LEHMANN

Site Internet : www.schweighouse-thann.fr

Retour sur la solide amitié qui lie nos deux communes : Brignais la marraine, à Schweighouse sa filleule alsacienne

Dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, la France entière et les communes de Rhône-Alpes notament apprennent, par le biais des médias, des récits de soldats et de résistants, les dégâts subis par les villes d’Alsace-Lorraine. Schweighouse, petite commune d’Alsace, déjà rasée en 1914-1918, est en partie détruite en 1945.

Face à cette détresse, un formidable élan de solidarité et d’entraide va alors s’établir entre les deux régions.
Pierre Minssieux, le Maire de Brignais de l’époque, et Madame Daily, résistante originaire de Lorraine, prennent contact avec Schweighouse le 18 juillet 1945. « Le but était de parrainer une commune afin d’aider à sa reconstruction », explique Martine Ribeyre, aujourd’hui adjointe au Maire, qui suit les relations entre les deux communes depuis de nombreuses années.

Le 18 juin 1946, le Conseil municipal de Brignais (2000 habitants) approuve le parrainage de la commune de Schweighouse (400 habitants). Cette même année, les enfants de Schweighouse passent leurs vacances à Brignais. Deux ans plus tard, c’est au tour de jeunes Brignairots de visiter la commune filleule du Haut-Rhin. Et de ces premiers échanges restera une coutume toujours d’actualité : l’envoi aux jeunes Schweighousiens de papillotes à Noël et de dictionnaires à chaque écolier en fin de primaire !

Les 6 et 7 septembre 1946, le parrainage est officialisé et Brignais envoie 20 000 francs pour les travaux de l’église, de la mairie et l’édification du Monument aux Morts qui sera inauguré en 1948.
« Afin de récolter les fonds nécessaire à ce parrainage, un Comité des fêtes est créé pour organiser les Fêtes d’Alsace. S’ensuivront 10 années de fêtes mémorables », évoque avec passion M. Bidault, secrétaire du comité de l’époque. « J’ai participé à bon nombre d’entre elles et j’en garde un souvenir fort. A la fois pour les invités de marque, mais surtout par l’ambiance fête de village qui s’en dégageait. Et puis c’était pour la bonne cause », précise-t-il.

De 1947 à 1955, ces fêtes draineront un public toujours plus nombreux grâce aux nombreuses célébrités présentes. Morceaux choisis : Ma cabane au Canada avec Line Renaud en 1948 ; Fête hippique et présentation de la 4CV avec Philippe Clay ; Fête musicale avec Patachou en 1954 ; Madame sans gêne par la Comédie Française en 1955…
C’est aussi au cours de ces fêtes que se noueront des liens indéfectibles entre la fanfare de Brignais et les sapeurs-pompiers de Schweighouse.
Le conflit en Algérie mettra un terme provisoire aux festivités.

Après 10 ans de pause forcée, le 20e anniversaire du parrainage, en 1966, sera l’occasion d’une triple inauguration : celle de la rue d’Alsace et du boulevard de Schweighouse à Brignais et… de la rue de Brignais à Schweighouse !
1976 est une année phare. Elle symbolise, outre le 30e anniversaire du parrainage, une montée en puissance des relations avec des rencontres annuelles.

Les échanges se poursuivent et ne se ressemblent pas : de jeunes Brignairots aident à la restauration d’un château, une délégation est invitée pour le 20e anniversaire du jumelage Brignais-Hirschberg…

Avril 2009, le nouveau conseil municipal de Schweighouse est venu visiter la commune. « C’était leur première visite de Brignais et nous voulions marquer l’événement ! Nous avions retracé tout l’historique des relations entre nos deux communes. Puis nous avons organisé une rencontre avec les Brignairots membres du conseil municipal de l’époque », explique Mme Ribeyre, toujours enthousiaste à recevoir nos amis Schweighousiens. « C’est également un honneur de représenter Brignais lors des différentes manifestations ! La dernière fois, j’ai eu le privilège d’allumer le feu de la Saint Jean », assure-telle. « Les relations entre nos deux communes ont pour racines une profonde et solide amitié ».

Le plus bel exemple de cette amitié de 70 ans ? « Si vous passez par Schweighouse, dites que vous êtes Brignairot, on vous invitera avec plaisir à boire un verre de blanc d’Alsace ! »

> VILLES AMIES

Parrainage et villes amies
  • Gattatico (Emilie Romagne - Italie)

Hôtel de ville
Piazza Cervi, 34 - 42043 Praticello Di Gattatico
Tél : 00 39 0522 47 79 19

Maire : Gianni Maiola

Parrainage et villes amies
  • Niederau (Saxe - Allemagne)

Hôtel de Ville
Rathenaustrasse 4 - 01 689 Niederau
Tél : 00 49 35 243 33 60
Site Internet : www.meiland.de/niederau

Maire : Steffen Sang

Parrainage et villes amies
Historique des relations entre Brignais et Niederau

En 1990, après la réunification allemande, le Land du Bade-Wurtemberg avait lancé un appel aux communes afin de parrainer leurs homologues du Land de Saxe. Il s’agissait de les aider à mettre à niveau les administrations municipales et de les aider à s’autogérer dans l’Allemagne réunifiée. Ainsi, Hirschberg a été mis en contact avec Niederau, près de Meißen.
Hirschberg a dépêché en 1990-1991 pendant 6 mois son Directeur général des services de l’époque, Erich Dallinger, qui a entièrement réorganisé l’administration de la commune est-allemande. Aujourd’hui, Niederau peut s’enorgueillir d’être une des communes saxonnes les moins endettées.
La commune s’est récemment dotée d’une déchetterie, d’un parc de recyclage moderne et de zones industrielles performantes.
Dès le début des relations amicales entres ces deux communes allemandes, Brignais a tout naturellement participé en tant que jumelle de Hirschberg aux différentes rencontres et entretient aujourd’hui des relations très étroites avec Niederau.

Niederau en bref...

Niederau se trouve sur la route des vins de Saxe, à 20 km de Dresde et à 5 km de Meissen.
L’actuelle commune de Niederau résulte d’un regroupement de 7 communes : Gohlis, Gröbern, Großdobritz, Jessen, Niederau, Oberau et Ockrilla. Elle compte aujourd'hui 4.283 habitants.
La commune s’est fait particulièrement connaître dès 1837 avec le percement du premier tunnel ferroviaire allemand lors de la construction de la ligne longue distance Leipzig-Dresde. La gare de Niederau est aujourd’hui la plus vieille gare allemande encore en service.
A partir de 1990 et la réunification allemande, la région a connu des difficultés dues à la reconversion partielle de son agriculture.
A voir :
  • Le moulin à vent de Grossdobritz, seul moulin de la région ayant encore ses ailes en bois.
  • Le château d'Oberau date du 17ème siècle. La petite église du château date des années 1680/81.

Parrainage et villes amies